Patrimoine

Notre patrimoine: L'abbatiale, le cloître, le logis, dans un environnement naturel

Fondation de l’abbaye

La fondation de l’abbaye se situe entre 1126 et 1136, lors du règne de Guillaume VIII, comte de Poitou et duc d´Aquitaine, qui fait donation de ses terres à Geoffroy de Loriol, ancien ermite devenu archevêque de Bordeaux en 1137, pour y établir une communauté religieuse.


Déclin et reconstruction

En 1346, lors d’expéditions meurtrières, l’abbaye subit de lourdes dégradations.  En 1372, Du Guesclin, libérateur de Poitiers, confirme l’abbaye dans la possession de ses biens. L’abbaye est cependant en très mauvais état. l´abbaye des chanoines de saint Augustin est supprimée en 1756 et rattachée à Saint-Hilaire-de-la-Celle de Poitiers.  La vente des biens conventuels marque la fin de la vie monastique à Fontaine-le-Comte.


Les bâtiments conventuels

Outre l’église, il ne reste que le logis abbatial, le réfectoire et un bâtiment perpendiculaire qui entouraient le cloître. Le logis abbatial, avec son porche surmonté d’un mâchicoulis à bretèche et ses trois canonnières, devait être l’entrée principale de l’abbaye.


L’abbatiale, édifice roman

L’église Notre-Dame, orientée et construit en belle pierre d’un moyen appareil, présente un plan cruciforme.  Un parvis délimite l’entrée, accessible par quelques marches d’escalier. La façade principale est marquée par un portail dont la porte en plein cintre présente un encadrement de trois voussures. Ce portail est surmonté d’une niche trilobée sur laquelle figure une inscription en hommage à l’abbé Guy Doucet. Au-dessus, une large baie obstruée présente certains motifs de style gothique flamboyant.


L’église se compose d’une nef unique étroite couverte d’une voûte en berceau de bois. Ce vaisseau se poursuit par un transept dont la croisée est couverte d’une voûte octopartite avec un oculus à son sommet. Les voûtes des bras du transept sont en berceau brisé.  L’édifice se termine par un chœur en demi-cercle couvert d’un cul-de-four dont les murs sont ajourés par un jeu de 5 arcs en plein cintre. Le clocher carré reposant sur la croisée du transept est surmonté d’un toit pyramidal.


Un décor épuré

La sobriété de l’église est renforcée par un décor épuré. A l’extérieur, seul le chapiteau à gauche du portail est orné de feuillages. Le décor sculpté intérieur se limite à quelques chapiteaux et au cordon mouluré marquant le départ des voûtes. A la croisée du transept, l’ensemble des colonnes est surmonté de chapiteaux lisses sauf celui à l’angle sud-ouest qui présente un décor de feuillage.


Le mobilier

L’église conserve quelques objets mobiliers, notamment un ensemble de stalles installées au XVIIIe siècle.


Création contemporaine

En 1992, la commune de Fontaine-le-Comte et la Direction Régionale des Affaires Culturelles lancent un programme de création de vitraux. Les vitraux sont réalisés par l’atelier de Coline Fabre : le chœur en 1993 et le transept et la nef en 2000. Ces vitraux offrent une palette de couleurs à dominante bleue, ponctuée dans le chœur, endroit privilégié de l’église, par des tonalités roses, jaunes, oranges et vertes.


Association VILLA FONTANELLA

Siège social: Mairie 

       Esplanade des Citoyens

      86240 FONTAINE-LE-COMTE


nous contacter: contact@villafontanella.fr


mobile: 07 89 83 79 19